Les origines de la Maison

Nichée sous les arcades de la place des Vosges, en plein cœur de Paris, la boutique amirale Maison Pourchet résume à elle seule la saga de la griffe éponyme. En 1903, Auguste Gindre, politicien, crée pour sa femme, un atelier de fabrication de réticules – micro-sacs que les élégantes du début du XXème siècle, portaient au doigt ou au poignet – mais, c’est leur fille, Marcelle, qui impose la marque dès 1920, comme fabricant de sacs en cuir à part entière. Vingt-sept ans plus tard, Robert Pourchet, son fils, se laisse gagner par la passion familiale et reprend les rênes.

1903

Création à Paris de la Maison Pourchet, maison de maroquinerie française. Un logo à l’identité forte : la tête du lion de Belfort frappée de trois anneaux, mondialement connu aujourd’hui.

1920

La Maison Pourchet installe ses ateliers rue Charlot dans le 3ème arrondissement de Paris. Cette adresse devient alors le haut lieu de fabrication des collections de la marque.

1940

La Maison Pourchet investit un hôtel particulier, rue du Faubourg du Temple dans le 10ème arrondissement de Paris et y installe sa direction ainsi que ses studios de création et de conception.

1950

Sobre sophistication et élégance racée pour le sac « Croco » qui consacre le savoir-faire unique et la renommée de la Maison. Cuir façon crocodile, forme trapézoïdale, serrure clip signature en métal doré ont fait de ce sac urbain à souhait, l’un des grands succès d’après-guerre de la marque.

1970

La Maison Pourchet lance sa fameuse toile « Madison ». Dédiée aux trois couleurs fétiches de la marque, vert, rouge et marine, et faisant référence au matelassé à losanges Pourchet, cette toile enduite grainée et imprimée initialement imaginée pour une ligne de bagages. Aujourd'hui, elle est encore l’un des codes exclusifs de la Maison et est éditée dans un vocabulaire modernisé à travers des collections exclusives et de petite maroquinerie.

1980

A l’instar de la toile enduite créée en 1970, le sac « Madison » pérennise les trois couleurs fétiches de la Maison vert, rouge et marine. Ses découpes de cuir, ses anses tressées, son style en font un incontournable des années 80’.

1990

L’un des best-sellers de la Maison ... Le sac « 509 » a fait le tour du monde. Elégant en diable et résolument citadin avec sa forme bombée et généreuse, sa serrure clip signature en métal doré, il fut plébiscité par de nombreuses femmes et qualifié de « it-bag » du moment par la presse internationale.

1996

Pour les 100 ans des Galeries Lafayette Hausmann, le sculpteur arman réalise une œuvre monumentale avec plus d’une centaine de sacs Pourchet. Une œuvre représentative de ses célèbres « accumulations ».

2010

La Maison Pourchet choisit l’univers décalé de l’artiste français David Cintract pour sa campagne image et institutionnelle. A mi-chemin entre Wahrol et Lichtenstein, David Cintract projette sa vision du monde sur de nombreux médiums artistiques. DJ de l’image et de la matière, il est l’incontournable figure de proue et fondateur d’un mouvement artistique novateur : le pop libre.

2011

La Maison Pourchet ouvre sa première boutique parisienne, 13 place des Vosges. Au cœur de l’une des places les plus mythiques de la capitale, cet écrin est un parcours initiatique à travers les collections et l’univers Pourchet et devient le vaisseau amiral de la Maison.

2012

La Maison Pourchet collabore avec le designer américain Hilton McConnico pour sa campagne image et institutionnelle. Initiateur du manifeste de la reconquête du rêve et de la fantaisie, Hilton McConnico est un audacieux touche à tout. Il conçoit des univers plaçant la couleur et la poésie au cœur de son discours et signant ainsi une vraie philosophie.

2013

La Maison Pourchet fête 110 ans de savoir-faire et de création. Le sac « 110 » célèbre cet anniversaire et l’amour du bel accessoire. Energie urbaine Made in France pour ce basic intemporel aux lignes sobres et racées. Série limitée et numérotée en nubuck ou version boutique en cuir grainé ou toile « Madison », ce sac reprend avec élégance et modernité les codes exclusifs maison. Identifiable par un simple chiffre, le « 110 » est architecturé, souple et solide et est conçu alors pour devenir l’un des grands classiques de la marque. Pari réussi !

2016

En toile enduite grainée, laquée ou en cuir, la collection capsule « Cassetta » de la Maison Pourchet se compose de trois modèles essentiels : trotteur bag, shopper bag et worker bag. Une allure folle pour ces sacs qui se jouent en multiples couleurs, combinant esthétisme minimaliste et sens pratique grâce à leurs bandoulières à mousquetons et leur fermeture enveloppe à bouton pression invisible. 

2017

Créée dans les années 70’, la toile « Madison » est une édition exclusive faisant référence au fameux matelassé à losanges de la Maison Pourchet. Initialement proposée dans les couleurs fétiches de la marque, vert, marine et rouge, cette toile enduite est aujourd’hui déclinée dans une belle palette de couleurs. Elle signe notamment une toute nouvelle ligne de concept bags ludiques et astucieux ainsi qu’une capsule de petite maroquinerie numérotée. 

2018

La Maison Pourchet fête cette années ses 115 ans d’existence et pour l’occasion, elle réinterprète son fameux sac « 509 » emblématique du style Pourchet dans les années 90’. Intemporelle et désirable, cette version 2018 baptisée « 115 », anniversaire oblige, associe une forme bombée et généreuse à des détails sophistiqués. Cuir italien, rabat curve surpiqué sellier, fermoir tourniquet signature, cartouche siglé en laiton brossé, lui donne une allure contemporaine et déterminée. 

2018

La Maison Pourchet ouvre une seconde adresse à Paris, 15, avenue de l’Opéra dans le 1er arrondissement.  Murs blanc optique, moulures anthracite soulignées de métal miroir, parquet de bois blond, jeux de lumières et de reflets, ce nouvel écrin se veut résolument parisien. Un univers sobre, épuré, graphique dédié aux collections de maroquinerie femme et homme et au savoir-faire de la Maison.